06- Diner du Nouvel An

Voici notre première rencontre sociale de l’année 2018.

 

 

 

 

 

Le jeudi 11 janvier dernier avait lieu le dîner du Nouvel An 2018 organisé par l’AQDER Laurentides. Tel qu’annoncé dans le programme d’activités, cette rencontre amicale s’est tenue dans la région de Lachute à la table champêtre "Au pied de la chute".

Quelque 25 personnes ont assisté au dîner. À l’accueil des gens, un vin mousseux blanc leur était servi. Après les joyeux échanges de retrouvailles, chacun prenait place à table. Notre présidente, Mme Francine Toupin, prenait alors la parole pour souhaiter à tous une chaleureuse bienvenue et en levant notre verre, on portait un toast à la nouvelle année. Après le repas, elle en a profité pour informer les membres des dossiers sur lesquels les AQDER locale et provinciale travaillaient. Entre autres, elle a mentionné que la possibilité d’un recours collectif contre la loi 126 qui impose un gel de l’indexation de nos prestations de retraite était présentement à l’étude. Mais poursuivre en justice un gouvernement n’est pas tâche facile et la firme d’avocats contactée pour donner suite à ce dossier ne veut pas s’y engager sans une garantie de l’ordre de 250 000$. C’est alors que M. Antonio Lavigne a pris la parole pour expliquer que selon une estimation sommaire qu’il a faite, il pourrait en couter environ 50$ par membre pour assurer cette garantie. Il demande alors aux membres de se prononcer sur cette ponction qui pourrait éventuellement être faite. À l’unanimité, les gens sont d’accord pour cette cotisation spéciale afin que nous puissions aller de l’avant.

Il y a dans la salle une grande indignation face à un gouvernement qui vient bafouer des ententes et des contrats signés en bonne et due forme, surtout de la part d’un gouvernement qui se targue d’avoir un surplus budgétaire d’environ 2 milliards de dollars en plus d’un autre milliard qui viendrait du transfert de la péréquation fédérale. Tous sont d’accord pour que l’on se tienne debout face à cette injustice et certaines pistes de réflexion sont mises sur la table :

- il faudrait rendre publique cette situation. On pourrait même demander un financement populaire pour couvrir le cout des poursuites.

- il faudrait trouver une façon de rejoindre tous les membres du RRPE, surtout ceux et celles qui ne font pas partie de l’AQDER.

- la cotisation spéciale devrait être obligatoire pour tous les membres.

- il faudrait faire une assemblée générale spéciale si l’on veut prélever une cotisation.

- il est peut-être possible de mandater la firme d’avocats pour effectuer seulement une étude préliminaire pour établir quelles sont les chances de remporter le recours collectif. Les couts pourraient être moindres. Certains sont d’avis que même si les chances sont minimes, il faut aller de l’avant.

Mme Toupin nous tiendra au courant des développements relatifs à ce dossier chaud.

Après ces échanges, M. Jacques Hébert nous donne quelques informations concernant nos assurances collectives pour lesquelles nous aurons bientôt à nous prononcer, car nous entrerons dans une phase de renégociation d’un nouveau contrat qui prendra effet en 2019.

On rappelle à tous la prochaine activité (visite du centre de dégivrage Aéro Mag) qui aura lieu le 23 janvier prochain. On incite les gens à consulter notre site Internet pour être au courant des dernières nouvelles.

Pour terminer cette agréable rencontre, Mme Christiane Lamer, responsable des activités sociales au niveau de notre association locale, procède aux tirages des prix de participation.

Vous trouverez ci-bas une galerie de photos prises par Messieurs Antonio Lavigne, Luc Desilets et Gilles Lemay.

 

 

 

 

 

Galerie photos

La mission :

Favoriser le mieux être des membres

Les buts :

Étudier, promouvoir, développer et défendre les intérêts des membres. Collaborer avec les autres groupements pour favoriser les meilleures conditions économiques et sociales possibles des membres. Favoriser l’existence et le progrès des sections.

En savoir plus...

Partenaires

galerie photo (flickr)